Signez la plateforme au nom d'une organisation ou en votre nom: ici

Nous dénonçons les interdictions des signes convictionnels qui empêchent un accès égal aux femmes et aux hommes au marché du travail, à l’enseignement et même aux lieux publics.

Notre constitution garantit la liberté de conception philosophique. La discrimination reposant sur des signes de convictions philosophique est interdite par la loi. Nous dénonçons les interdictions des signes convictionnels qui empêchent un accès égal aux femmes et aux hommes au marché du travail, à l’enseignement et même aux lieux publics.


Interdiction du port du voile : c’est quoi le problème ? 

(Les textes ci-dessous sont commentaire sur la revendication ci-dessus et elles ne font pas partie de la plateforme soulignée sur https://www.platform2103.be/nl/wie-zijn-we-0)

L’interdiction du port du voile au sein de l’enseignement, dans les institutions de l’état et sur le marché du travail est par essence une violation du droit de culte, avec des conséquences particulièrement importantes en ce qui concerne les droits et les libertés des femmes : leur liberté de choix, leur droit à l’enseignement, leur droit au travail, leur qualité de vie.

En tant que groupe d’action féministe, BOEH! s’est d’emblée préoccupé des liens entre ces trois aspects : il n’y a pas de liberté de décision sans droit de décision.

Le marché du travail
Cette ingérence est présente aussi sur le marché du travail, les femmes y étant soumises à la bonne volonté des employeurs. C’est eux en effet qui décident si une femme peut ou ne peut pas faire usage de son droit à l’autodétermination. Pour les femmes, c’est là un énième seuil (à côté du plafond de verre, de l’écart salarial, du sexisme au travail, …) qui met également en danger leur indépendance financière.
 

Quelle solution à l’interdiction du port du voile ? 
 

Laissons les femmes déterminer l’enjeu du combat.
Le collectif féministe et activiste Boeh (Baas over eigen hoofd = maître de sa propre tête), fondé en 2007 suite à l’interdiction du port du voile pour les employées aux guichets de la Ville d’Anvers – défend le droit d’autodétermination des femmes et la liberté de culte tels qu’ils sont précisés dans le Traité européen des droits humains.
 “Le voile, la femme décide" – voilà ce qu’a toujours été notre point de vue féministe. A l’instar de bien d’autres questions féministes, cela reste un sujet de débat.
En décembre 2017, Boeh a fêté ses 10 ans. Plus que jamais, on a pu constater à quel point, au cours de ces années, le combat a été dur mais toujours en lien avec d’autres acteurs sur le terrain. Après toute une série d’actions, de discussions sur la ligne politique, de réunions, de débats médiatiques et autres, nous avons dû suivre la voie juridique en ce qui concerne le port du voile au sein de l’enseignement. Après un combat juridique long et éreintant contre l’interdiction générale du port du voile (sous prétexte d’une interdiction générale de signes philosophiques extérieurs) au sein de l’Enseignement Communal (GO !), BOEH ! a pour la première fois, en collaboration avec une large plateforme d’organisations de terrain, obtenu gain de cause avec l’annulation, par le Conseil de l’Etat, de l’interdiction du voile dans une école de Termonde (Dendermonde). D’autres décisions favorables ont suivi, à Saint-Trond et à Maasmechelen. Là aussi, les juges ont décidé qu’une telle ingérence dans la liberté de culte n’a pas sa place dans un état de droit démocratique.

Imposer d’autres limitations à la liberté des femmes, que ce soit sous forme d’ordre ou d’interdiction, est tout sauf de l’émancipation. Au contraire, on continue à opprimer les femmes en pensant qu’on peut les libérer. Quelle contradiction !
La protection des droits humains fondamentaux est le devoir de chacun ! Il est question ici de droits fondamentaux, c’est pourquoi il faut qu’il y ait un débat public. De plus en plus, on peut remarquer le besoin d’entamer des discussions constructives sur le thème de la diversité dans notre société et la façon de donner forme au pluralisme. Mais aussi sur la manière de résister à toutes sortes de préjugés et de peurs en jeu dans la population. Surtout si ceux-ci se concentrent sur l’islam et l’oppression supposée des femmes dont l’islam détiendrait le brevet.  Comme femmes et démocrates, nous préférons nous concentrer sur ce que les femmes ont à dire à ce sujet et les laisser déterminer la façon de mener le combat.

 
Que peut faire le gouvernement fédéral au sujet de l’interdiction du port du voile ? 

 
La neutralité inclusive implique que le droit à la liberté de culte doit être garanti à tout travailleur – y compris à ceux qui sont en contact avec les clients. Les fonctionnaires peuvent porter des signes religieux ou philosophiques lorsqu’ils sont à leur poste, comme c’est le cas en Grande-Bretagne ; par ailleurs, les fonctionnaires doivent traiter de manière égale tout collègue ou citoyen, indépendamment de leurs propres convictions religieuses ou philosophiques. (Onze propositions pour un plan d’action interfédéral contre le racisme).
 

Que peut faire le gouvernement wallon au sujet de l’interdiction du port du voile ?  

La neutralité inclusive implique que le droit à la liberté de culte doit être garanti à tout travailleur – y compris à ceux qui sont en contact avec les clients. Les fonctionnaires peuvent porter des signes religieux ou philosophiques lorsqu’ils sont à leur poste, comme c’est le cas en Grande-Bretagne ; par ailleurs, les fonctionnaires doivent traiter de manière égale tout collègue ou citoyen, indépendamment de leurs propres convictions religieuses ou philosophiques. (Onze propositions pour un plan d’action interfédéral contre le racisme).
 

Que peut faire le gouvernement local au sujet de l’interdiction du port du voile ? ​

La neutralité inclusive implique que le droit à la liberté de culte doit être garanti à tout travailleur – y compris à ceux qui sont en contact avec les clients. Les fonctionnaires peuvent porter des signes religieux ou philosophiques lorsqu’ils sont à leur poste, comme c’est le cas en Grande-Bretagne ; par ailleurs, les fonctionnaires doivent traiter de manière égale tout collègue ou citoyen, indépendamment de leurs propres convictions religieuses ou philosophiques. (Onze propositions pour un plan d’action interfédéral contre le racisme).
 
 

Que peut-on faire comme individu au sujet de l’interdiction du port du voile ? 

 

Que peut-on faire comme organisation au sujet de l’interdiction du port du voile ? 

Quelles organisations sont impliquées au sujet de l’interdiction du port du voile ? 

•    Boeh
•    Karamah
 

Matériel de travail autour de l’interdiction du port du voile
 

 

Plus d'info